Interview de Xavier Mourier

SEPTEMBRE 2020


Image actualité


Héritier d’une maison dont l’origine remonte à la fin du XIXe siècle, le vigneron de Chavanay a su aussi se faire un nom dans le monde viticole.
Le paysage est extraordinaire : nous sommes à plus de 300 mètres d’altitude sur les contreforts du Pilat, et  à partir de ce belvédère naturel  qui surplombe  la Vallée du Rhône, on a une vue imprenable sur les Alpes et le massif du Vercors. Nous sommes dans une pointe du département de la Loire, à une trentaine de kilomètres au sud de Lyon et à deux pas de l’Ardèche. C’est donc  là, près du village de Maclas, au hameau de Peyssonneau précisément,  qu’au début des années 2000 le vigneron Xavier Mourier a choisi de s’installer en tant que jeune agriculteur en faisant l’acquisition d’une exploitation menée jusque-là en polyculture et qu’il a choisi de consacrer uniquement à la vigne : le domaine la Croix de Garde, un des deux sites de la société Xavier Mourier, le second étant implanté à Chavanay, en contrebas dans la Vallée du Rhône.

Car l’histoire de la famille Mourier est beaucoup plus ancienne : « Tout a commencé en 1889 avec mon aïeul, Stanislas, qui s’est lancé dans le négoce.  Il achetait du vin principalement dans le sud de la vallée du Rhône – les côtes-du-rhône d’en bas comme on disait à l’époque - qu’il revendait sur la région Rhône Alpes après l’avoir mis en bouteilles ». Le plus gros de la clientèle ? Les bistrots de Saint-Etienne avec leurs mineurs… Puis, dans l’ordre chronologique, il y a eu Prosper en 1903 qui a construit une cave ultra moderne pour l’époque, Michel en 1925 qui va s’associer avec une famille à Lirac pour produire les vins Lou Gaëlou, Joannes en 1960 qui, à l’affût de nouvelles découvertes, va créer un partenariat avec un domaine du Vaucluse, les Galets Pourpres. Et enfin Michel, le père de Xavier qui, tout en menant ses activités de négoce, décide d’acheter ses premières parcelles en 1980, en misant sur l’appellation Saint-Joseph. C’est la naissance du Domaine de Pierre Blanche à laquelle va participer activement le jeune Xavier.

Tout en poursuivant des études viti-œno au lycée Bel Air à Belleville dans le Beaujolais, il a ainsi commencé à planter ses premières vignes, la première en 1990 en Saint-Joseph, sur la commune de Malleval. « 7 000 mètres je crois. Une de nos plus grosses parcelles ». Puis les plantations se sont poursuivies, avec toujours le même schéma : des terrains en friche où il fallait souvent arracher les anciens ceps, déterrer les piquets, couper les arbres parfois et aussi remonter les murs en pierres sèches qui maintiennent les petites terrasses sur lesquelles sont plantées les vignes…  sur des  coteaux à plus de 40 % de pente ! Un travail titanesque… « Nous en faisions un peu chaque année, des surfaces plus petites. Souvent le week-end avec l’aide des copains de ma promotion à l’école qui venaient m’aider… ». Lui, à l’époque et à la sortie de ses études, était employé chez  Pierre Gaillard, vigneron-artisan réputé. Et profitait de son temps libre pour agrandir son vignoble : un peu plus d’un hectare au début, 15 aujourd’hui. En Saint-Joseph pour une grande partie, mais aussi en Condrieu et Côte Rôtie. Sans oublier les vignes plantées du côté du hameau de Peyssonneau classées elles en appellation IGP Collines rhodaniennes.

En parallèle, Xavier Mourier a donc repris depuis 2010 l’activité de négoce-éleveur héritée de son père Michel. Mais contrairement à lui qui aimait jouer au VRP, il a choisi de déléguer l’activité commercialisation pour se consacrer uniquement à la vigne et à l’élevage des vins. « L’exploitation agricole, je l’ai façonnée comme je l’entendais, dit-il ; la boîte de négoce, c’est juste une continuité. Mes parents et grands-parents travaillaient avec des familles de vignerons, je continue avec les mêmes ». Une fidélité éprouvée depuis 4 générations qui permet de pallier en partie les aléas du métier de négociant-vigneron.

Jean Calabrese

REPERES

Mourier Vins, 53 RN 1086 à Chavanay

PDG - directeur des achats : Xavier Mourier

Directeur commercial – relations publiques : Patrick Tetart

Les vins commercialisés : Côte Rôtie, Condrieu, Saint Joseph, Crozes Hermitage, Hermitage, Cornas, Saint-Péray, Côtes du Rhône, Côtes du Rhône Villages Sablet, Gigondas, Vacqueyras, Beaumes-de-Venise, Lirac, Tavel, Châteauneuf-du-Pape, Rasteau + IGP Collines Rhodaniennes.

Tel : 04 74 87 04 07 / contact@domainemourier.fr