Union des Maisons de Vins du Rhône - UMVR

Etre négociant en vins c'est...


Ecouter
: notre présence sur les marchés, au contact de nos importateurs, de nos distributeurs, de nos consommateurs nous donnent une vision claire des attentes et des évolutions des marchés et de la demande. Cette connaissance porte à la fois sur le produit lui-même, mais aussi sur le prix, le packaging, etc.

Créer : à partir de cette connaissance, construite sur le terrain, nous sommes capables de créer des marques et des produits qui répondent à ces attentes et ainsi de fidéliser le consommateur. Cette notion de fidélisation, comme celle de Maison, s’inscrit dans la durée : nous ne sommes pas là pour « faire des coups », mais bien pour établir nos positions sur un marché et ce de manière durable.

Produire : sur cette base, nous allons rechercher en amont la matière et les produits qui nous permettront d’élaborer ce vin mais aussi de mettre en œuvre un savoir-faire technique à même de garantir la qualité constante nécessaire à l’établissement d’une marque vouée à une diffusion internationale.

Vendre : le négociant dispose d’un véritable savoir-faire pour la commercialisation, acquis par une présence souvent ancienne sur les marchés. Ce savoir-faire repose sur la relation durable construite avec nos importateurs et distributeurs présents sur ces marchés.

...C'est aussi plusieurs métiers sous un même nom

Métiers à la fois différents et complémentaires tournés vers un même objectif : promouvoir et commercialiser des vins de la Vallée du Rhône dans le but de satisfaire une clientèle de plus en plus compétente et exigeante.

Le négociant vinificateur :

Le plus en amont, il achète des raisins à des viticulteurs. Il vinifie ces raisins et commercialise ensuite les vins qu’il a élaborés.

Il peut aussi vinifier pour le compte des producteurs :

- soit par le biais d’une prestation de service

- soit par le biais d’une location de sa cuverie

Le négociant  vracqueur

Il achète, stocke, assemble et revend des vins en vrac. De par sa fonction dans la filière il a des relations très étroites notamment avec les caves coopératives  à partir desquelles il peut expédier directement, en vrac, des vins qu’il a sélectionnés pour ses clients (notamment de gros distributeurs situés tant en France que dans la communauté européenne).

Le négociant éleveur et embouteilleur :

A la fois proche de l’amont et en prise directe avec l’aval.

Il sélectionne rigoureusement les vins auprès de producteurs partenaires (caves particulières et coopératives) ou d’autres négociants,  il élève ensuite ces vins dans ses chais (vieillissement, assemblage), procède à leur conditionnement (généralement dans ses propres installations) puis les commercialise.

Son implication à l’amont peut remonter jusqu’à la parcelle et l’accompagnement du producteur partenaire par ses techniciens (agronomes, œnologues). Il est généralement tourné vers les marchés export où il commercialise ses vins sous ses propres marques.

Le négociant producteur :

Ce dernier est à la fois producteur (d’une partie plus ou moins importante de ses approvisionnements), vinificateur, éleveur et embouteilleur.

Quasiment la totalité des négociants de la Vallée du Rhône sont producteurs et ce phénomène ne fait d’ailleurs que croître.

Cela s’explique notamment par une volonté de maîtriser ses approvisionnements (en quantité et qualité).